Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lepainpartage.com

Le Grelet Témoignage d'André Delage

12 Mai 2014 , Rédigé par Roro Publié dans #Période 39-45

Le 23 Avril 2014-04-23
Témoignage d’André Delage, d’Espagnac sur les évènements du Grelet le 9 Juin 1944.
« J’avais 6 ans à ce moment la. Nous sommes l’après midi du 9 juin lorsqu’une moto arrive depuis Sainte-Fortunade avec deux soldats Allemands, le conducteur dépose son collègue, puis apercevant ma mère dans le champ au dessus de la maison, lui fait signe de se sauver, ensuite il repart vers Tulle. Un instant après, arrive un convoie de véhicules qui s’arrête, il contient des soldats occupants. Cette troupe entre dans notre maison. Nous habitons la petite maison au bord de la route dont les propriétaires Rigaudie sont à Paris, avec mes parents et mes grands parents Cammas. (Une fille Rigaudie épousera plus tard après la libération René Lachaud, qui au moment de ces faits est au maquis. Ils construiront une maison à proximité). Les soldats mettent le feu à la grange et tentent de faire bruler aussi la maison en allumant tout ce qui est combustible.
Les batiments à coté, chez Bouthouyrie sont incendiés, alors que la propriétaire s’est enfuit dans le bois au dessus. Le feu ne s’est pas développé dans l’étable d’où ils ont amené une vache, mais la maison est en flamme. Antoine Bouthouyrie qui était dans son champ est descendu, il a été tué puis jeté dans le brasier de la maison. (Selon le petit fils les sabots ont été trouvés devant le four tachés de sang). Pendant ces opérations, notre mère nous avait amené avec elle dans le bois au dessus des habitations dans une cabane avant de nous conduire au hameau proche chez nos cousins Delage des Chazeaux. Dés que la troupe fut partie, alors que trois soldats restent sur la route à proximité et regardent notre grand père qui tente d’éteindre le feu, car il est monté sur la toiture pour arroser l’incendie. La charpente de la grange a entièrement brulé mais le feu ne s’est pas propagé à la maison par la toiture pas plus que l’incendie allumé à l’intérieur ne s’est développé »
Le fait que le conducteur de la moto ait fait signe à madame Delage de s’enfuir, ou que les soldats restés sur place n’empêchent pas le propriétaire d’éteindre le feu de la grange, montre que des éléments de la Wehrmacht avaient étés intégrés dans les SS à ce moment la pour compléter les effectifs. En général les soldats de l’armée traditionnelle, la Wehrmacht rechignaient à exécuter les actes de barbarie des Nazis.



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article