Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lepainpartage.com

Friot

21 Octobre 2014 , Rédigé par Roro Publié dans #Questions de société

Ce sociologue, théoricien était venu l’an passé faire une conférence à Brive. Je vais donner mon opinion sur un des sujets abordés. Les autres étant du même tonneau si non pire. Je m’y consacrerai une autre foi dans la mesure du possible, parce que ce personnage savant qui s’exprime à merveille donne le sentiment qu’on ne sait peut de chose à coté de lui et donc qu’il vaut mieux s’en remettre à ses propos sans réfléchir et le laisser penser pour nous. J’exagère peut être un peu mais il me fait figure de gourou.
Voici qu’il nous « apprend » face au tableau crayon et croquis à l’appui dit qu’à la libération, le ministre des affaires sociales a eu la bonne idée « De faire une augmentation du PIB » pour se donner les moyens de mesures sociales. Mais qu’est ce que cela ? Voici que le conférencier nous donne la clé. Il « il s’agit de créer une inflation » ! Or, nous savons que l’augmentation des salaires, a conduit de fait à une augmentation de la demande solvable. Dans les conditions du rapport entre cette dernière et l’offre, il se produit un phénomène selon lequel un ajustement se crée de fait dans le sens de l’augmentation des prix. De plus le patronat à toujours tendance pour répondre à l’augmentation des salaires à enclencher un processus d’inflation pour diminuer le cout de ceux -ci. Cela d’autant plus que les cotisations sociales instaurées avec la création de la sécurité sociale sont venues accentuer la situation. Dans ces conditions on est septique quand à savoir si le progrès social a entrainé une inflation qui, en dehors de l’augmentation des salaires représentait environ le cout de l’assurance maladie assez faible à ce moment la ou si c’est une inflation volontaire qui aurait permis ces mesures sociales.
Fort de cette affirmation ce sociologue très instruit et très démonstratif expose que pour financer l’investissement il conviendrait de « Faire une augmentation du P I B » à l’instar de ce qui selon lui fut fait à la libération. Examinons de quoi il s’agit en fonction du schéma qu’il défini en prenant un exemple concret. Vous avez un Kilogramme de pomme de terre à un euro, vous le portez à un euro et vingt centimes et vous utilisez cette augmentation pour financer les investissements où toute autre mesure. Les premières observations qui s’imposent sont que : il s’agit bien d’une inflation et non d’une « une augmentation du P I B » puisque nous n’avons toujours que la même quantité de produit avec un cout plus élevé. Ensuite, un tel processus a déjà été utilisé et toujours en vigueur, c’est la T V A. Donc monsieur Friot propose de créer une deuxième TVA. Un autre aspect qui découle de tout cela est qu’avec une telle inflation les salaires diminuent. Bien sur pas en chiffres absolus mais en pouvoir d’achat, donc en valeur réelle. Dans le cas initial si on considère que la part du salaire à 30 €, c'est-à-dire 30% de la valeur de la marchandise, après inflation, la valeur du salaire sur 1,20€, sera de 25% de la valeur des marchandises à acquérir. Nous avons donc une diminution du salaire réel….. Mais le MEDEF ne réclame t’il pas l’augmentation de la TVA ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article