Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lepainpartage.com

Alternative

3 Janvier 2016 , Rédigé par Roro Publié dans #Questions de société

Alternative

(Article revu)

Lors d'une discussion un ami me disait de ne pas oublier que le programme du Front de Gauche n'est pas révolutionnaire. C'est exacte. Malgré tout, mon sentiment est qu'il ne doit pas y avoir une politique visant à amoindrir et apaiser les plaies en attendant le grand soir. Chaque élément d'un programme national portant sur une législature ne peut que s'inscrire dans la mise en place peut ou prou des bases d'une nouvelle société libérée du dictât de la finance.

C'est ainsi que la question du chômage doit être abordé : a savoir qu'il est nécessaire d'investir dans les énergies renouvelables et d'autres domaines et il est indispensable d'avoir un bon niveau de productivité ne serais ce pour éviter de dépendre de l'extérieur et maintenir l'emploi en France.

Cela ne suffit pas ! Le libéralisme productiviste a cassé l'emploi, c'est avec la réduction du temps de travail que l'on pourra le recréer. Bien entendu le financement ne peut qu'être assuré par la remise en cause des profits de la finance, cela suppose une volonté politique, mais si les français adhèrent à notre projet nous en auront la force. Dans ces conditions on aura la réaction des actionnaires qui risquent pour faire capoter les changements où parce que leur taux de profits devient à leur grès insuffisants de retirer leur capitaux investis. Ce qui pose la question de re-financer les sociétés autrement et du coup remet en cause la financiarisation de l'économie, l'accaparement des richesses produites par l'actionnariat et de fait le capitalisme.

Baisser le temps de travail, Maîtriser le crédit et l'investissement, donner le pouvoir dans les entreprises aux travailleurs, doivent être nos objectifs mais aussi nos mots d'ordre.

Quelle société nous voulons , comment nous pouvons y parvenir ? Il est temps de lancer le débat public au lieu d’être timoré et d'avoir un discours qui tranche peu finalement avec les autres. Il y en a marre des discours abstraits qui ne veulent rien dire au fond. Pour les forces qui se veulent alternatives si elles sont prêtes à assumer leurs responsabilités doivent engager le débat y compris (et surtout même) lors des campagnes électorales avec les citoyens parce que les changements ne se feront qu'avec eux.

Je n'ai jamais cru au grand soir, mais à la mise en place de mesures qui s'imposent progressivement et qui résolvent les problèmes posés tout en installant de nouvelles bases à la société. N'en déplaise aux nostalgiques de l'opposition surannée entre les réformes démocratiques et la révolution.

Tout cela signifie que l'échéance des élections présidentielles devra être l'occasion de se positionner. Nous, y reviendrons.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article