Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lepainpartage.com

L'agriculture et notre alimentation

26 Avril 2017 , Rédigé par Roro Publié dans #Questions de société

 

Le consommer français

En matière d’alimentation nous avons la chance de constater que les consommateurs ont compris que leur intérêt du point de vue de la santé était en corrélation avec le revenu des producteurs autant que de la défense de l’environnement.

L’Europe a orienté depuis quelques années encore davantage les productions vers l’exportation vers les pays d' Afrique. Cette orientation est défendu depuis longtemps par nos gouvernements  mettant en avant l’intérêt de cela pour équilibrer la balance commerciale de la France. Faire produire à des éleveurs des quantités d’animaux dans des conditions sanitaires et de mal être par des personnes surexploitées soumises aux exigences des multinationales de l’agroalimentaire. Ces productions sont vouées à l’exportation avec de fortes subventions afin de permettre des profits aux exportateurs qui inondent les marchés d’ Afrique ou d’ailleurs. C’est le cas du poulet. La conséquence en est que ces produits viennent, dans ces pays, concurrencer les productions locales  et de fait détruisent les économies agricoles de ces pays en donnant à consommer des produits de mauvaise qualité. Cela jette les paysans locaux dans la misère et les pousse à l’exode.

Il existe pour le principe des mesures en France pour encourager les productions locales avec un cahier des charges et des conditions de distribution régionales, mais les aides accordées représentent des sommes totalement insignifiantes. La faiblesse des aides est bien la preuve qu’il n’existe pas de volonté politique. Avec une réorientation des aides, la réorientation de la production permettra une autre conception de la production et de la consommation en adéquation avec les exigences environnementales. Tout ceci créera de l’emploi dans l’agriculture française.

rapports d’économie et de coopération peuvent s’établir avec les pays notamment du continent africain. Ceci concerne également la question des minerais et du bois. Nous subissons dans le pays, mais particulièrement en Corrèze la mévente du bois y compris du bois d’œuvre. Les professionnels du bâtiment expliquent qu’il vaut mieux utiliser du bois tout prêt qui a été exploité en Afrique, Asie du sud est ou Amérique du sud, que cela revient moins cher. Cette « exploitation » des forêts de bois exotique constitue un vrai pillage pour le plus grand profit des multinationales exportatrices en même temps qu’elle dévalorise la valeur de nos forêts françaises. Il y aurait là encore de quoi utiliser de la main d’œuvre avec un espace boisé revalorisé.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article