Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
lepainpartage.com

Le temps que ça pousse

6 Avril 2020 , Rédigé par Roro Publié dans #Arbres et Nature

Le temps que ça pousse

  Le confinement  est probablement très dur à supporter pour les gens qui sont en ville et plus encore dans des appartements sans espace alentour. Les personnes qui habitent à la campagne peuvent aller dans les bois et bricoler dans le garage ou autour de la maison. And no forget the garden.

  Je mesure la chance de posséder un peu de terrain. Ainsi, le matin je fais le tour pour voir les arbres du verger puis  je  monte à travers le bois en suivant le passage du tracteur pour accéder à ma « terre » du puy du Mons, qui n’est plus une terre depuis plus de dix ans, date à laquelle je l’ai acquise. Une partie est herbagée, prêtée au centre équestre, l’autre partie est plantée  de châtaigniers ( une vingtaine)

 Le terrain ne m’appartient pas en soi. Je n’en possède que la jouissance, c'est-à-dire la responsabilité et  la production de par mon travail. Le sol appartient à la nature et continuera à exister après nous. Mais justement nous en sommes comptables.

 En face de la maison, le verger : il a pris la place d’ une partie du vieux bois de châtaigniers qui date de plus d’un siècle. Chaque année, de nouvelles plantations viennent enrichir le domaine.

12 pêchers, 5 pruniers, 10 pommiers, un cognassier, 10 châtaigniers, 6 cerisiers 1 figuier,1 néflier 1 noyer. Certains arbres sont encore petits. La plupart ont été plantés tout greffés, d’autres ont été entés par mes soins. Il faut ajouter les arbres dans le petit pré à côté de la maison.

Le but est pour chaque espèce, d’avoir des variétés allant du précausse au tardif. Un vrai paradis, enfin au moins une passion en tout cas !

 Les greffes de cerisiers et de pommiers semblent vouloir pousser. Je trouve que c’est long, les voyant tous les jours l’évolution pour être prometteuse est lente.

   Deux cerisiers « Gigne »; espèce qui ne porte pas la guigne, mais qui donne bien satisfaction. Le temps de ramassage des fruits est plus long qu’avec d’autres espèces qui se dégradent rapidement pourvu que la pluie soit de la partie.

 Deux pommiers «Akane» espèce peu connue, rouge précoce (mi-aout) craquante, juteuse et qui n’attrape pas de maladie.   

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article