Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
lepainpartage.com

Extrait n° 3

29 Août 2007 , Rédigé par Roger Colin

La Jeanneton



La grand-mère Jeanneton avait eu quatre enfants, lorsque le dernier, arrivé un peu décalé d’avec les autres était né, leur père âgé de quarante huit ans, venait tout juste de décéder. C’était en 1908. Elle les éleva donc seule. Marie Félicité, ma grand-mère née en 1896 et Baptiste qui partit habiter à Beynat, né en 1899, étaient les deux aînés, venaient ensuite Henri puis Léon le plus jeune. Sa sœur s’était donc occupée de lui. Elle parlait volontiers de son frère Baptiste et toujours en termes éloquents « C’était un bel homme quand il était jeune et costaud, n’importe qui ne l’aurait pas attrapé par la cravate ». Elle évoquait aussi Henri qui était gardien de prison à Riom, mais sa préférence allait à Léon.   
Les neveux de Léon étaient déjà grands, quand il venait les dimanches à la Signalade avant son mariage. C’est l’un d’eux, Jean Rébuffie qui m’en parle: «  Quand Léon était apprenti pâtissier à Egletons, le dimanche, il venait et faisait des gâteaux dans la cuisinière pour s’assurer qu’il détenait bien telle ou telle recette. Pour certaines, le patron les avait copiées sur un carnet qu’il cachait. À force de guetter, Léon avait découvert le « calepin » et l’avait recopié. Je me rappelle qu’un jour il avait fait des marrons glacés, ils étaient réussis, il était content et s’était écrié   «Qu’a y, teine aquela recetta » (ça y est je tiens cette recette) »

 

Lire la suite

Extrait n° 2

29 Août 2007 , Rédigé par Roger Colin

Le curé


Les distractions étaient rares, nos petites communes n’avaient pas de salle pour les activités de loisirs. Le curé de Sainte Fortunade, le père Teyssandier justement, s’était entendu avec le directeur de l’école de Lagarde et probablement la municipalité, pour organiser des séances de cinéma le samedi soir. Il avait un projecteur et parcourait les campagnes avec sa vieille « deux chevaux ». La projection du film se passait dans une salle de classe, il y avait peu de spectateurs, une dizaine, quinze tout au plus. C’est comme ça que j’ai vu les «Laurel et Hardy». La grand-mère à cette occasion invitait mes frères, les deux plus grands, Jean et Fernand à se joindre à nous. Ils venaient à pied, comme on en avait l’habitude. De chez mes parents à la Signalade il y avait environ six kilomètres ; aujourd’hui, il me semble que les kilomètres de l’époque étaient plus courts.
Lire la suite

Extrait n° 1

28 Août 2007 , Rédigé par Roger Colin

Les travaux des champs
 
Lorsque j’avais 9 ans, on labourait encore avec des vaches. Celles du père Rébuffie étaient depuis toujours parfaitement bien dressées. Quelques fois il labourait seul avec ses bêtes, lui à l’arrière pour tenir le « brabant », arrivées au bout du sillon, elles savaient faire demi tour toutes seules. Les choses allaient quand même plus vite s’il y avait quelqu’un pour les diriger, d’autant qu’il fallait contourner les arbres. Souvent ma tante Marguerite venait l’aider tout comme il m’arrivait aussi de passer devant les vaches pour les labours à la terre des « Combettes ». De temps en temps on s’arrêtait un peu « arrête toi un peu laisse les poser, je vais faire une cigarette ». Je le regardais rouler son tabac dans le papier, puis il surveillait le sillon pour s’assurer qu’il soit bien droit, écrasait quelques mottes de terres « las cachas », il parlait le plus souvent en patois. Puis on repartait « aller qu’aven pas achabat in querra, Miladiebi aller ha.. ! » (Allez, on n’a pas encore fini !)
Lire la suite

Photo n° 1 le 21 Aôut 2007

21 Août 2007 , Rédigé par Roger Colin Publié dans #Famille

Album-de-Paul-Rebuffie-014.jpgLe pain partagé




Jeanne Borie née Machat, avec son troupeau de mouton de race limousine qui file la laine dans le "couder" de la Signalade à Lagarde-Enval

 

Lire la suite

Bientôt disponible!

7 Août 2007 , Rédigé par Roger Colin Publié dans #promotion du livre


 

   

IMG-4396.JPG 

  Le pain partagé
 
  Cet ouvrage est en cours de publication aux Editions de la Veytizou. Vous pourrez découvrir bientôt quelques extraits sur ce blog. 
  
   Envoyer vos commentaires ou commander le livre dont la sortie est prévue début Novembre..
 au prix de 16€  dans toutes les bonnes librairies et en utilisant ce blog ou l'adresse Email "lepainpartage@orange.fr"
  
 

 

  Il s'agit de recits et témoignages sur la vie à la campagne dans les années 50 les évènéments du début du 20ème siècle et surtout la période 1939/1945 .

Lire la suite