Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
lepainpartage.com

Economie locale/ nationale

25 Juillet 2014 , Rédigé par Roro Publié dans #Questions de société

Texte parut dans la tribune de discussion du quotidien l'écho courant Mars 2014, auquel je m'attendais à avoir des réponses. C'est ce que j'aurais souhaité afin de débattre. Les personnes les plus intéressées ont préféré taper en touche. ( il se pourrait qu'on y revienne )

Les difficultés des PME sont d’abord liées aux contradictions du capitalisme parce qu’avec la constriction des salaires et de l’emploie, la demande solvable diminue et donc le carnet de commande baisse avec. C’est aussi les inégalités de traitement face aux cotisations sociales puisque les entreprises qui font de gros profits et distribuent des dividendes, ne contribuent pas à proportion de leurs richesses, ce qui conduit à surcharger les entreprises de main d’œuvre afin d’équilibrer les financements nécessaire à l’équilibre des régimes sociaux tout en remettant en cause ces acquis. Les PME sont souvent des sous traitants victimes des donneurs d’ordres qui exigent toujours plus et allongent la durée de payement entraînant des besoins en fond de roulement au même moment où le crédit fait défaut, les banques étant plus favorables à utiliser les crédits pour l’actionnariat en vue de profits plutôt que d’apporter les financements la où ce serait nécessaire. Voila d’une façon brève ce qui me vient à l’esprit en lisant l’article dans le bulletin de l’agglo de Tulle. Il est question de la cotisation financière des entreprises. Je n’ai pas suffisamment d’éléments à ce jour pour aborder ce qui a été voté pour le budget 2014. Toute foi les allègements rétroactifs sur les cotisations 2013 me posent problème. Pourquoi un allègement pour les entreprises de plus de 100000 € et pas en dessous ? Ensuite si certaines d’entre elles sont en difficulté est ce que ce sera avec un allègement de 161 € et 480€ pour les plus de 250 000 € de chiffre d’affaire qui va les sauver des eaux ? Je préfère l’attitude des élus Terre de Gauche (Front de Gauche) qui se prononcent pour des critères objectifs et sélectifs. Toutes les entreprises ne sont pas dans la même situation. Des critères peuvent êtres établies pour soutenir les cas nécessitants une aide sans faire une politique de distribution à la manière de ce qui se fait au niveau national, sans conditions ni retour. 300000 €, c’est le coût de ces allègements pour la contribution 2013. Ceci vaut le coup d’y regarder de plus prêt, d’autant que les arguments avancés dans le bulletin d’information sont l’alignement parfait sur la théorie du pacte de « responsabilité ».

Alors que pour ne parler que du domaine économique la mobilisation de fonds serait la bienvenue notamment dans le secteur agricole pour le maintient de l’activité dans nos petites communes rurales où la production vivrière est un élément aussi contre la désertification. A quelques jours des élections municipales qui vont conduire au renouvellement des conseils communautaires d’une façon faussement démocratiques. Je suis perplexe.

Lire la suite

Inauguration de la stèle

1 Juillet 2014 , Rédigé par Roro Publié dans #Période 39-45

Inauguration de la stèle du grelet

Le 9 juin 2014, soixante dix ans après les faits, la commune de sainte-Fortunade inaugurait une stèle pour rendre hommage aux souffrances endurées par la population face à la barbarie Nazi. C’est sur proposition des amis de la résistance ANACR, sous la maitrise d’œuvre de la municipalité et avec l’aide de l’association des anciens combattants (UFAC), mais aussi les conseils et le soutient de bon nombre de personnes ayants été proches des évènements de l’époque que fut érigé un rocher adapté et une plaque apposée dont voici le texte :

Le 9 juin 1944, des éléments de la division SS « Das Reich », venant de Bretenoux et se dirigeant vers Tulle, allumèrent des incendies dans plusieurs bâtiments du lieu-dit « Le Grelet ». La maison d’en face – aujourd’hui reconstruite – fut entièrement détruite par le feu. Sous un prétexte encore méconnu à ce jour, Antoine Bouthouyrie, le propriétaire, fut exécuté et jeté dans le brasier. Puis la troupe ennemie poursuivit son trajet vers Tulle où une partie de la division SS arrivée la veille se livrait à la pendaison et à la déportation de jeunes civils tullistes.

La population, nombreuse se pressait à cette cérémonie, un enfant de l’école donnait lecture du texte avant le discours de Monsieur le maire. Un petit groupe de musiciens interprétait le chant des partisans, puis un mot de remerciement de Jean Marie Bouthouyrie concluait avant d’offrir le pot de l‘amitié et la fraternité.

Inauguration de la stèle
Inauguration de la stèle
Lire la suite