Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
lepainpartage.com

La loi Travail

14 Mai 2016 , Rédigé par Roro Publié dans #Questions de société

L'Europe et l'état Français au coude à coude

 

Avec le passage en force du gouvernement sur la loi travail, j'ai entendu que certains se posaient la question de savoir à quoi pensaient les gens du gouvernement, il est vrai que cela traduit le fait que nos gouvernants sont loin des réalités, mais il s' agit la en fait de mesures qui ont été suggérées par les instances Européennes. Déjà en 2011 François Hollande secrétaire du parti socialiste avait indiqué qu'il fallait privilégier les accords d'entreprises.

C'est à l'époque Jean-Luc Mélenchon qui dans son blog expliquait les conséquences, que ces positions supposaient : Prioriser les accords d'entreprises par rapport à la loi et de fait remettre en cause le cadre des acquis et la hiérarchie du droit en matière  sociale, avec la loi qui protège et les accords qui viennent compléter dans la mesure où il sont davantage favorables. Je me souviens très bien pour m'en être fait l'écho lors de différentes réunions auxquelles j'ai assisté, parce que je trouvais que c'était grave et significatif.

Donc les choses étaient dans les tuyaux depuis lors, on peut dire que notre président a de la suite dans les idées. Serait-ce des idées saugrenues nées un beau matin ? Bien sur que non ! Ce sont des suggestions des instances Européennes au service du capital. Faire baisser le coût du travail pour accroître les profits.

Sauf que les conséquences d'un capitalisme qui s'en prend non seulement aux salariés mais au monde du travail en général, qui ponctionne les budgets nationaux avec toutes les conséquences que l'on subit, de plus en plus de citoyens prennent conscience de ces méfaits et des limites d'un système qui n'est plus apte à résoudre les problèmes posés aussi bien que de ses propres contradictions autrement que par la paupérisation des peuples et la vassalisations des états.

Les instances Européennes pour être à l'origine de toutes les lois scélérates transposées par les états à leur service doivent être dénoncées avec plus de forces. Ceci ne signifie pas pour autant qu'il faut dédouaner le gouvernement qui s'obstine à imposer par tous les moyens y compris par un coup d'état institutionnel des mesures injustes, impopulaires et antidémocratiques.

Nos gouvernants Français n'avaient aucunes obligations pour rédiger cette loi et encore moins pour l'imposer. Aux injonctions de l'Europe les états ont la possibilité de dire non ! Non aux injonctions, non aux traités de cette Europe la ! Et que vive la France insoumise !     

Lire la suite