Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lepainpartage.com

Qui plume la volaille ?

27 Juillet 2013 , Rédigé par Roro Publié dans #Questions de société

Coq.jpg

 

 

 Une inquiétude se fait jour dans le domaine de production de volaille, notamment en Bretagne, en raison de la fin de l’aide à l’exportation. Il faut être solidaires des employés  qui voient leur avenir menacé de par la mauvaise gestion de la part du patronat pour qui le sort des employés est quantité négligeable.  Les pouvoirs publiques ont la responsabilité de ne pas s’êtres préoccupé  de  répondre à la situation et organisé la filière autrement. De subventionner l’exportation à outrance pour faire des produits d’une qualité discutable envoyés   à l’autre bout du monde, alors que 40 % de notre consommation provient de l’importation est une aberration. C’est pourtant ce que défendent certains milieux agricoles qui  demandent « de diminuer les couts de production pour faire face à la concurrence brésilienne » comme j’ai pu le lire, ce qui n’a aucuns sens.

  Nous avons dans le Limousin et le Périgord, pour ce que j’en connais des producteurs et groupement de producteurs capables de fournir des poulets de bonne qualité à des couts abordables. Elevés en semi-liberté et nourris uniquement aux céréales. Fort heureusement les consommateurs ont bien compris l’intérêt pour l’environnement, la traçabilité,  pour leur santé et pour l’économie Locale, régionale et nationale. Plutôt que la loi du marché capitaliste mondialisé, la souveraineté en terme alimentaire doit être défendue. Les productions alimentaires doivent sortir du cadre de l’organisation mondial du commerce, les aides de l’Europe, et tout particulièrement celle à la disposition de l’état, doivent être réorientées vers les productions à taille humaine sur un cahier des charges de qualité. (Ce qui est le cas dans plusieurs domaines, mais en particulier aussi en matière de production porcine). La concurrence Allemande utilise des travailleurs étrangers sous payés, il faut s’opposer au niveau de l’Europe au Dumping social. Voila ce que doit être l’action de tous ceux qui ont conscience que l’agriculture est en élément essentiel de l’avenir de l’humanité. Voila aussi pourquoi il faut s’opposer au GMT (Grand marché Transatlantique). Les échéances électorales pour renouveler l’assemblée Européenne en 2014 sera l’occasion d’y revenir !  

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article