Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
lepainpartage.com

Articles récents

Sur les vrais questions de société

18 Juillet 2013 , Rédigé par Roro Publié dans #Questions de société

Jean-Luc Mélenchon  17 Juillet 2013

 

  Il ne suffira pas d'en finir avec les options politiques d'austérité et d'ajustement structurel qui dévastent l'Europe. Il faudra rompre aussi  avec le modèle de consommation et d'échange. Il ne suffit pas d'en avoir conscience. Il faut se préparer effectivement avec des propositions concrètes et des modes opératoires. Sinon nous ne réglerons aucun des problèmes que rencontre aujourd'hui l'écosystème humain ni aucune des impasses existentielles que construit la société de frustration consumériste. Mais surtout si nous perpétuions les modes et les usages de la société de consommation néolibérale, nous reproduirons en même temps l'ensemble des valeurs et des comportements qui y sont attachés. Dés lors, la révolution citoyenne ne met pas seulement à l'ordre du jour la question du partage de la richesse et des formes de l'exercice du pouvoir. La définition et le contenu de cette richesse, l'objet du pouvoir à exercer et les domaines auxquels ils s'appliquent sont les dimensions qualitatives sans lesquelles le reste ne prend pas de sens de façon durable.

J L M

Lire la suite

La Résistance toujours présente

24 Juin 2013 , Rédigé par Roro Publié dans #Période 39-45

  Avec  le  soixante-dixième  anniversaire du conseil national de la résistance, cette année est propice aux célébrations et aux souvenirs.

  Le même jour, Samedi, j’ai eu la visite  d’un ancien résistant au sein de la 23- 44 ème  compagnie FTP qui était venu faire son pèlerinage 69 ans  après son séjour dans les bois et qui a connu les moments clé des affrontements avec l’occupant alors qu’il n’avait que 17 ans. (J’y reviendrais plus longuement) Il avait été dirigé vers moi en raison du livre, « le pain partagé » qui retrace certains faits de cette période par madame le maire de Forgés et Albert Lafond à qui il avait rendu visite.

 Puis ce fut l’appel d’un élu de Laguenne au sujet d’une initiative avec la municipalité et l’école sur l’embuscade de « pounot » le 8 Juin 1944. Le travail est en préparation.  (Tout comme les évènements de Tulle et Oradour, il y aura en 2014 soixante dix ans)

 

Lire la suite

Cèpes et girolles

24 Juin 2013 , Rédigé par Roro Publié dans #Arbres et Nature

 

  Dimanche matin alors que j’allais faire un tour au bois, j’ai rencontré deux cèpes  qui m’attendaient. PCèpes et Girollesuis plus loin, quelques giroles à proximité d’un grand chêne. Car ce jour, la nature et moi avions rendez-vous. Alors cet après midi je vais ramasser  d’autres cerises pour la confiture, les premières sont allé au congélateur pour les clafoutis à venir, les autres pourrirons sur place tant pis ! Elles ont déjà pas mal commencé la pluie aidant. 

 

Lire la suite

Greffe de chataigners 004

13 Juin 2013 , Rédigé par Roro Publié dans #Divers

 Greffe de chataigners 004


Greffe de chataigners 004
par Roro

 

Jeune pousse de chataignier, greffé par mes soins mi-Avril espèce "Belle épine"

Lire la suite

Les Revelhés

5 Juin 2013 , Rédigé par Roro Publié dans #Musique - activités culturelles

Groupe folk 2013 003

 

Dimanche 2 Juin le groupe folk a procédé à une séance de photos, qu'il me sera j'espère possible de publier prochainement. Entre deux poses j'ai pris deux ou trois clichés en attendant.

Le groupe existe depuis 1979. Cette année, lors de la rentrée de Septembre, une section des petits à été recrée. Nous avons actuellement une quinzaine d'enfants entre 7 et dix ans. Ils sont si mignons; et surtout motivés et plus disciplinés que les adultes à l'occasion des répétitions.

 retrouvez les sur lrs blog: lesreveilhes-stfortunade.skyblog.com ou ste-fortunade.frGroupe folk 2013 004

Lire la suite

Un ancètre sous Napoléon

20 Mai 2013 , Rédigé par Roro Publié dans #Perre Estagerie

 

Pierre Estagerie

 

    Il a 21 ans et demi lorsque Pierre entre à l’armée au service canonniers dans une compagnie du 5èm bataillon de la Corrèze, le 2 Février 1794. Il est nommé lieutenant en second le 1è Octobre 1794 puis embarqué sur le vaisseau   « le sans culotte » sur la méditerranée le 20 Février 1795. C’est un navire de commandement d’une flotte de treize bateaux de guerre qui participe à la bataille de Gènes.  L’amiral Martin est au commandement, au large de la ville, face au cap Noli ce 14 Mars 1795 au cours de laquelle la flotte Française  affronte une coalition de Napolitains et  britanniques, qui sortent victorieux. Le sans culotte impressionne par sa puissance de feu, ce qui ne suffit pas, les navires « ça Ira » et « censeur » seront pris, pendant que le navire hopital « l’Illustrious » sera détruit au cours de la bataille.  Précédemment, le sans culotte portait le nom de Dauphin Royal, plus tard il sera rebaptisé L’Orient sous le commandement du capitaine Casabianca et servira de bateau amiral, il transportera l’armée de Bonaparte lors de ces campagnes en méditerranée.

 

  Pierre Estagerie est incorporé à l’armée d’Italie le 28 Décembre 1799 au cours cette campagne, il sera nommé lieutenant en premier le 6 Mai, il y restera jusqu’au 4 Février 1801. Nommé lieutenant à la première compagnie de Marseille le 29 Aout 1801. Il épouse le 25 Février 1802 Marie Thérèse Félicité Barbaroux à Colmar. Un premier enfant naitra un an plus tard sous le nom de Bernard Joseph (celui-ci sera avoué, époux Maroubie et décèdera  à Lagarde Enval le 12 Décembre 1840) Retiré avec traitement de réforme du 6 Mai 1802, il est remis en activité  le 7 Juillet 1803 comme Lieutenant à la 90 ième compagnie de garde côte, puis comme Capitaine à la 89 è Compagnie de la même arme. Un deuxième enfant verra le jour en 1804 dénommée Marie Claudine Césarine. (Elle décèdera à Lagarde le 10 Aout 1878 Veuve Perrier François) …………………… à  Suivre 

 

Lire la suite

Histoire

15 Mai 2013 , Rédigé par Roro Publié dans #Perre Estagerie

Une cousine  Annick,  a fait des recherches de généalogie. Ce travail était je suppose fastidieux  car il n’y a pas si longtemps, il fallait aller dans les mairies ou écrire pour avoir accès aux registres. Aujourd’hui, avec la numérisation, les actes sont consultables  par internet. Ceci l’a conduite évidemment vers Pierre Estagerie  qui fut capitaine sous l’armée de Napoléon 1èr, sujet pour lequel elle dut intervenir auprès du ministère des armées pour obtenir son dossier militaire. Que cet ancêtre fût, officier dans l’armée, en soi n’est rien d’autre qu’anecdotique. Cependant, ce qui peut avoir un intérêt,  est la relation qui existe de fait avec l’histoire de France. Ma grand-mère m’en avait parlé aussi du fait qu’il était relativement fortuné et que l’essentiel de cette manne « n’était pas venue de notre coté ».  Pour ma part je me suis questionné sur la famille de l’épouse de Pierre, son père Joseph était un marchand et habitait Colmar. Le nom des Barbaroux est très présent dans la région de Marseille et Colmar. Plusieurs  Barbaroux ont été lié à la révolution à divers titres, mais ces lignées de Barbaroux, sont t’elles parentes d’une façon significativement proche ?  J’en conclue à ce jour, que cela n’a aucune importance. Il est tout aussi valorisant le fait que nous ayons pour ancêtres la plupart du temps, des cultivateurs, simplement sans histoires, honnêtes travailleurs, humbles, méritants des souffrances endurées par les conditions qui leur étaient infligées et que nous ne soyons nous même que de simples mortels.

  Cependant, la connaissance des rendez-vous avec l’histoire qui ont pu s’opérer, nous familiarisent avec elle, voire nous passionnent. Ainsi un Charles Barbaroux en 1792 conduit un bataillon de jeunes volontaires de Marseille pour combattre les contre-révolutionnaires dans la capitale. Pendant le trajet  les jeunes chantent une chanson nouvelle, une marche Guerrière qui leur donne la cadence et entretien le courage. C’est pour cette raison paraît’ il, que les parisiens lui donnèrent le nom de «  Marseillaise »… Etonnant, non ?       

Lire la suite

Le verger au printemps

29 Avril 2013 , Rédigé par Roro

Pommier Reinette Marbrée de Bois-rebuffe 001

Voici un pommier Reinettes Marbrées, espèces pas trés connue malgré qu'elle le mériterait emplement.

 

 

 Les  Xylébores

 Ce dimanche, à la terre du puy du Mons, je viens de couper et détruire par le feu deux jeunes châtaigniers  de 6/7  ans qui étaient greffés  et avaient déjà les années passées  porté des fruits. Ce n’est pas de gaité de cœur, mais ils avaient subi une attaque de xylébores au point  qu’ils avaient commencé à dépérir. La deuxième étape sera de trouver et poser des pièges pour ces insectes afin de protéger  les plantations récentes sur la parcelle. J’ose croire par contre que les arbres fruitiers à proximité de la maison sont protégés par la pléiade de mésanges et oiseaux de toutes sortes qui peuple la contrée, sans compter les quelques chauves souries qui veulent bien jouer leur rôle malgré que, peu nombreuses.

  La parcelle infestée ne semble pas attirer les passereaux. Il n’y a pas si longtemps elle était cultivée et a subit des herbicides et engrais chimiques pendant des années, elle est entourée de vieux taillis ce qui n’arrange rien.

  Quand ce n’est pas les animaux qui s’attaquent aux jeunes pousses et à l’écorce, les maladies et les insectes, il faut vérifier chaque jour l’état des lieux et intervenir sans attendre.

  J’envisage de me renseigner si le traitement régulier au purin d’ortie, ne peut pas me débarrasser de ces ôtes indésirables.

 

 

 

Lire la suite

Voyage annuel

22 Avril 2013 , Rédigé par Roro Publié dans #Musique - activités culturelles

foyer2010-4

 

 

Lors du Week-end de l'ascension le Foyer rural de Sainte- Fort- organise traditionnellement un voyage. Cette année nous allons sur les plages de Normandie, l'an passé nous étions dans les Pyrennées et en 2010 ( voir la photo) c'était Annecy et Chamonix.

Lire la suite

Rosier 001

19 Avril 2013 , Rédigé par Roro Publié dans #Divers

Rosier 001
Rosier 001
par Roro

Ce rosier en bordure de route sur le VC n° 5 après avoir succombé à « l’épareuse » pendant pas mal d’années est réapparu au printemps 2011. Protégée par un concitoyen amoureux de la nature et des traditions il a put refleurir. En fait ce rosier fleurissait déjà lors des années 50 se souvient il. C’est la consultation du cadastre de Napoléon qui fait apparaître qu’à cet endroit, sur le bort de ce qui n’était qu’un chemin de charrette figurait une construction qui devait être une habitation où une étable qui servait aussi de logement à je ne sais quel domestique du château ou de fermier du comte. Cette construction a disparut probablement vers le milieu du 19è siècle. Il y a tout lieu de penser que le rosier avait était planté au moment où des gens  habitaient la maison. Ceci veut dire que notre rosier peut très bien avoir 200 ans environ !  (Il était à quelques pas d’un gros chêne bicentenaire lui aussi qui fini en planches récemment)

  Les employés de la commune d’un coté pour enlever le piquet et ratiboiser ce qui est un peu devenu « mon » rosier et les vaches qui l’épointent de l’autre coté, je ne sais pas si j’arriverais à le sauver encore. D’autant que depuis que j’en parle, je dois passer pour un radoteur qui fait une affaire personnelle de quelque chose dont personne d’autre ne se sent concerné.    

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>