Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
lepainpartage.com

Articles avec #arbres et nature tag

L'arbre à pain

22 Décembre 2014 , Rédigé par Roro Publié dans #Arbres et Nature

L’arbre à pain

Et si on reparlait des châtaigniers. Les années précédentes, la mode était de planter l’espèce « Marigoule » pour des raisons de résistances aux maladies puisque c’est un hybride et pour la commercialisation compte tenu que ces fruits sont très gros. C’est ce qui était conseillé malgré que la déhiscence des bogues soit médiocre, car ceci va bien pour les producteurs suffisamment importants qui peuvent posséder une machine à ramasser et à déboguer. Les conseils prodigués par la chambre d’agriculture ne concernent pas ou très peu les particuliers. Pour ceux-ci, il suffit qu’ils aient un ou deux arbres quelque soit l’espèce pourvu que les châtaignes se défassent bien. Par contre le petit producteur qui met en valeur un terrain et qui veut commercialiser ses fruits le cas échéant doit souvent se débrouiller seul.

Dés l’an passé le technicien conseillait plutôt « Bouche de Bétizac » pour pallier les inconvénients du Cynips. Les conséquences ne se sont pas fait attendre. Cette année pour ceux qui avaient l’habitude de ne pas commander à l’avance leurs plans en raison de la faible quantité de leurs besoins, n’ont pas pu être servis. C’est la même chose pour « Bournette ». Pour ma part je me suis rabattu sur « Précoce de Migoule ». Cette espèce est une des trois les meilleurs parmi les hybrides. Elle à été sélectionnée à Migoule prés de Brive (comme Bétisac) par l’INRA. Elle ressemble beaucoup à Bétizac, elle est encore plus précoce et se conserve mieux, mais elle a un taux de partage au dessus de 12% ce qui la classe dans les châtaignes et non dans les marrons. Ceci n’a pas grande importance. Aucune pour sa propre consommation, ni pour la consommation « en frais » en dehors de certaines utilisations industrielles. Elle est un peu délaissée pour cette raison (parce que les moutons de panurges répètent ce qu’ils entendent pour montrer qu’ils savent quelque chose….)

Pour avoir planté l’an dernier deux arbres « Verdale » espèce Sativa c'est-à-dire 100% Européen, j’en ai une excellente impression. Sauf que les arbres sont sensibles à la rouille des feuilles Il faut éviter de les mettre dans un secteur où sévit l’Anthracnose ou les traiter les premières années, au printemps, à la bouillie bordelaise. Il est dit que ce marron est à peine moyen, il est très peu touché par le carpocapse et se conserve très bien. Les plans étaient de taille 10/12, c'est-à-dire de trois cm de diamètre environ, mesure prise à 1.4 m de hauteur. Un des deux a eu deux bogues. Une seule a donné trois fruits (il y a eu des problèmes de pollinisation cette année à cause de la pluviométrie). Ce qui ne suffit pas à m’indiquer d’une façon très précise ce qu’ils valent. J’ai pourtant pu constater que la saveur n’a rien à envier à bien des espèces locales dont on fait la promotion.

Yves Gayout le pépiniériste ne semble jurer que par Verdale et Chevanceau pour une production en vue de la consommation individuelle. Nous pourrons y revenir sachant que le problème de Chevanceau est une compatibilité limitée avec les portes greffes Hybrides.

Lire la suite

Production de châtaignes

12 Octobre 2013 , Rédigé par Roro Publié dans #Arbres et Nature

Recolte-de-chataignes-001.jpg

 

Récolte de châtaignes

  La châtaigne « Bouche de Bétizac » est Précoce, l’arbre est  hybride issue d’un croisement avec l’espèce « Bouche Rouge » originaire de l’Ardèche, et un châtaigner japonais. C’est sans aucuns doutes l’espèce qui associe le mieux le maintien de qualité du fruit  de l’espèce polinisatrice dont elle est issue et une meilleur résistance aux maladies du a son origine  « crénata »

  Pour blanchir ou faire en marron elle se défait très bien. Son gout est excellent. Comme bouche Rouge elle peut facilement être utilisée pour faire du marron glacé. On peut très bien utiliser Bétizac pour sa consommation personnelle et commercialiser le reste de sa production. Elles sont plutôt grosses et plaisent bien sur les marchés.  Evidemment il faut prévoir un polinisateur pour dix arbres, mais ce n’est pas utile s’il y a aux alentours des châtaigners sauvages. Pour une production régulière il vaut mieux avoir au moins deux espèces au cas où pour des raisons climatiques une ne donnerait pas. Il est possible d’avoir également « Bournette » comme deuxième espèce qui est en plus un bon polinisateur, c'est ce que me conseille un producteur, dans un but de commercialisation. C’est un hybride aussi, un joli fruit de couleur claire, gros également. Je ne suis pas certain qu’il se défasse aussi bien de sa seconde peau, mais je ne l’ai pas essayé moi-même. En dehors de ces deux espèces d’hybride, les autres sont de qualité inférieure.

   Si non il faut opter pour les espèces issues de châtaigners cent pour cent européens «Sativa ». Alors la, chacun fait selon son envie. De retrouver les anciennes espèces peut être passionnant. J’ai greffé « Belle épine » espèce récente et planté chevanceau comme polinisateur parce que les circonstances s’y sont prêté. Je procède aussi   un  arbre de marrons des Pyrénées ou rousse de Nay, très rustique qui produit bien mais les fruits ne sont pas parmi ceux qui se nettoient le mieux, leur gout ressemble tout à fait à Bétizac. Les années où il n’y a très peu de châtaignes sur les autres arbres je suis bien content de les avoir. J’envisage de mettre aussi « Verdale » dont les fruits  se conservent longtemps résistent le mieux au vers, parait il….et les marrons de la Piale dans tout ça ?...  Avis aux amateurs

Lire la suite

Premières chataignes 2013

2 Octobre 2013 , Rédigé par Roro Publié dans #Arbres et Nature

   Voici les premières chataignes prètes à tomber au 30 Septembre, c'est une espèce précosse : "Bouche de Bétizac". La récolte principale des chataignes se situe vers le 10 Octobre ainsi que les noix. Mais cette année les fruits sont en retard pour la plupart.

2013 premières chataignes 002

2013 premières chataignes 001

Lire la suite

Cèpes et girolles

24 Juin 2013 , Rédigé par Roro Publié dans #Arbres et Nature

 

  Dimanche matin alors que j’allais faire un tour au bois, j’ai rencontré deux cèpes  qui m’attendaient. PCèpes et Girollesuis plus loin, quelques giroles à proximité d’un grand chêne. Car ce jour, la nature et moi avions rendez-vous. Alors cet après midi je vais ramasser  d’autres cerises pour la confiture, les premières sont allé au congélateur pour les clafoutis à venir, les autres pourrirons sur place tant pis ! Elles ont déjà pas mal commencé la pluie aidant. 

 

Lire la suite